.
..
Bière artisanale  vs  Bière industrielle
 De vraies différences ?
Il faut bien se poser la question au moins une fois : existe t’il de vraies différences entre une bière dite artisanale, et une bière dite industrielle ?
Décortiquons ça ensemble.
Une bière artisanale est issue d’une brasserie locale, et produite selon des procédés traditionnels ; à l’inverse, une bière industrielle sort, comme son nom l’indique, d’une usine qui utilise des procédés mécanisés, dans le but d’atteindre une production maximale pour un coût minimal.
La première différence qui saute aux yeux concerne donc les quantités produites.
Un brasseur artisanal produira jusqu’à 10 000 HL par an dans sa brasserie ; pour comparaison, Heineken est capable de produire sur un seul de ses sites de production 2,5 millions HL par an.
Autant vous dire qu’il vaut mieux tout mettre en œuvre pour écouler les productions. Les bières industrielles sont donc naturellement beaucoup plus médiatisées que les bières artisanales et sont disponibles partout; à l’inverse, les faibles quantités brassées par les artisanaux font de leurs bières des  
.  …     
                                                 produits rares              presqu’uniques              atypiques 
                                                                                                                                     
                                                                                                                           
Les canaux de distribution de proximité sont majoritairement favorisés, pour privilégier les circuits courts.
Voilà pour le quantitatif. Rajoutons au passage que les brasseurs artisanaux sont dans la plupart du temps seuls à brasser leurs bières,
souvent entourés de membres de leur famille pour les aider dans les tâches du quotidien.
.
.  
                                         .
D’un point de vue qualitatif, un monde sépare les deux univers. Les bières industrielles contiennent de nombreux additifs, colorants ou stabilisateurs, utilisés dans le but d’optimiser les productions et d’exporter sans que le produit soit dénaturé. Ce sont des produits uniformes et figés ; À l’inverse, seules les matières premières nobles sont utilisées par les artisanaux : eau, malt, houblon, levure, un point c’est tout. Ces bières là ont «du sens et du goût», pour les vrais amateurs. Elles évoluent au fil du temps et des brassins, ce qui souligne un peu plus leurs caractères uniques. Certains diront même qu’elles véhiculent des valeurs et des convictions propres à leurs brasseurs …
Il n’est donc pas étonnant de voir de plus en plus de bières artisanales s’inviter aux tables des grands restaurateurs au détriment de leurs homologues industrielles. Et c’est peut-être ici le plus bel exemple des différences entre bière artisanale, et bière industrielle :
.
l’une se déguste et s’apprécie, quand l’autre se boit nonchalamment.
.
.
.
.
.
.
.

.