Une bière artisanale périmée ? Nous répondons à toutes vos questions

La bière artisanale française ou étrangère est venue casser les codes à bien des égards. Outre le fait d’avoir révolutionné la qualité du produit, les brasseurs indépendants de France et de Navarre sont venus nous rappeler que la bière, la bière artisanale en réalité, est un produit vivant; à l’instar d’un bon camembert par exemple. Alors, beaucoup de questions émergent: comment comprendre les DLC, DLUO et DDM dans la bière artisanale ? Peut-on boire une bière artisanale périmée ? Que risque-t-on? Ou encore, la bière artisanale se périme-t-elle vraiment?

Je vais déjà commencer par vous rassurer et vous éviter un lavage d’estomac alors que cet Imperial Stout de notre très chère Brasserie La Dilettante que vous venez de boire vous attendait dans votre cave depuis plus de 2 ans. Vous aussi, derrière votre bar, qui venez de servir un client depuis un fût stocké chez vous il y a déjà quelques mois, rassurez-vous! Ce n’est pas la meilleure façon de le recevoir, mais vous n’irez pas en prison. Je m’explique.

En France, la réglementation sur les aliments et les boissons est très stricte. Il existe 2 catégories de date limite pour les produits alimentaires/boissons : la date limite de consommation (DLC) et la date de durabilité minimale (DDM) qui a remplacé en 2015 la date limite d’utilisation optimale (DLUO). Ce qu’il faut retenir de ces catégories, la DLC est la seule à comporter des risques pour la santé si la date est dépassée, et fort heureusement dans la bière, on ne parle que de DDM.

Réglons le point le plus important pour tous : peut-on boire de la bière périmée sans danger ?

Eh bien oui ! Commençons par ne pas utiliser le mot périmé, car une bière ne périme tout simplement pas. Le seul risque qui se présente est d’avoir une bière dont les saveurs sont moins explosives, les bulles moins présentes, mais sinon, aucun risque, ne jetez pas votre bière à l’évier !

Reprenons quand même les différents éléments qui peuvent influencer la qualité de la bière dans la durée.

 

Bière Artisanale « périmée » : l’influence des contenants

Avant de comparer les bières, il faut prendre en considération les contenants. Les durées sont différentes entre les fûts (inox, plastique), les bouteilles (différentes colorations de bouteille) et les canettes.

Le meilleur des contenants est la canette, grâce à son opacité, la lumière est impénétrable et permet donc une meilleure conservation de la bière.

Pour ce qui est des bouteilles, la DDM peut aller d’un mois à plusieurs années en fonction du style de la bière.

Enfin, pour les fûts, tout dépend du type de fût et du type de bière. Lorsque celui-ci n’est pas percuté (= branché), alors la DDM peut aller de 3 à 12 mois. Lorsque la bière est branchée à un système de pompe, alors sa durée de vie est plutôt aux alentours de 5 à 7 jours. Vous trouverez plus de détails sur ce sujet par ici !

 

Bière Artisanale « périmée » : l’influence du style de la bière

Les dates de consommation ne sont pas choisies n’importe comment. Nous pouvons comparer la conception des bières avec celles du vin. Il existe des vins dont la consommation doit se faire dans les 2 ans à venir et d’autres qui sont produits afin de devenir des vins de garde. Il se passe exactement la même chose avec les bières, vous avez des bières dont la consommation doit se faire dans les mois à venir et d’autres qui sont vieillies afin d’être bues dans 5, 10 ou 15 ans.

L’un des indicateurs de DDM est l’utilisation du houblon. En effet, plus une bière est houblonnée, plus son temps de consommation optimal sera court.

Pourquoi ? Car une bière houblonnée est une bière avec beaucoup de saveurs, qui explosent au nez et en bouche. Si vous la consommez trop tard, vous pourrez toujours la boire (on n’oublie pas que le houblon a des vertus antiseptique) mais vous n’aurez plus ces saveurs exquises que le brasseur a voulu mettre en avant lors de sa conception. C’est pourquoi on dit que ce sont des bières fragiles, à ne pas surexposer à la lumière ou la chaleur.

Comme tout alcool, plus le degré est élevé, plus la bière se conserve bien. D’ailleurs, la loi est claire : tout alcool supérieur à 10 degrés n’a pas besoin d’afficher de DLC ou DDM.

Tout comme le vin, des brasseurs s’attaquent de plus en plus à des styles de bière de conservation. La manière dont celles-ci sont brassées, élevées, permettent d’obtenir une DDM très longue – elle se compte en plusieurs années.

Voici quelques exemples de durée de conservation par rapport aux styles :

 

Durée de conservation moyenne Styles de bières
>/= 6 mois Pale Ale, NEIPA, IPA
1 an Amber ale, black IPA, triple, witbier, DIPA, Weissbier, Berliner Weisse
3 ans Kriek, Saison, Sour, Belgian Ale, Porter, Stout
5 ans Quadruple, Barley wine, Imperial Stout
</= 10 ans Gueuze, Lambic

Tous les styles de bières ne sont pas référencés dans cette liste, et bien évidemment, chaque brasseur peut adapter la DDM à son cas, il se peut donc que certaines bières aient des DDM différentes de celles inscrites ci-dessus. Les durées évoquées sont également établies pour des bières non stérilisées et sans ajout conservateur; vous trouverez donc probablement différentes durées dans le secteur industriel.

 

Ma Bière Artisanale est « périmée » : que dois-je faire?

Si vous êtes toujours récalcitrants à boire votre bière dont la date optimale est dépassée, nous pouvons toujours vous proposer deux idées sympathiques pour utiliser votre précieuse denrée :

  1. Vous pouvez les utiliser pour du jardinage ! Bien mieux que certains produits, la bières permet en effet de tuer les limaces. De plus, ses éléments nutritifs favorisent la croissance de la plante. Vous pouvez donc arroser vos plantes avec de l’eau mélangée à de la bière (⅔-⅓) pour chouchouter vos plantes.
  2. Vous pouvez également les utiliser en cuisine, pour des plats en sauce, voire même des crêpes. Faire chauffer la bière vous aidera à franchir ce cap psychologique de la DDM et, on ne va pas se mentir, il y a de réels avantages à associer les saveurs d’une bière artisanale à ceux de votre bonne cuisine !

Enfin, retenez que la DDM dépend de différents facteurs :

  • les contenants : à retenir que le meilleur moyen de conserver de la bière est la canette !
  • la quantité et le type de houblon : même s’il a des vertus conservatrice, une bière très houblonnée a une durée de consommation optimale très courte à cause de la perte aromatique dans le temps.
  • le degré d’alcool : il permet de pouvoir garder des bières beaucoup plus longtemps.
  • le processus de fabrication : il existe des bières dont l’objectif est de les garder plusieurs années afin qu’elles se bonifient avec le temps.
  • Et enfin : mot d’ordre à garder en tête, la bière ne se périme pas !

La complexité se trouve dans le fait que certains facteurs peuvent se croiser et c’est la débandade ! Pas de panique, si vous avez des questions sur certaines de vos bières, vous pouvez toujours nous contacter, on se fera un plaisir de vous répondre !